Vivre à Rivières
Vivre à Rivières 

Une histoire qui remonte à l'âge de pierre

Rivières (Rivieras en occitan) trouve son origine du  nom latin de Riperia  (qui concerne la rivière).

Il fut appelé  Riperris vers 1100,  puis Ripperris en 1293, avant de prendre le nom de Rivières.

 

Les recherches archéologiques effectuées près de Ribérolles sur le territoire de la commune, ont révélé la présence d'une nécropole datant de l'âge de fer. Ce lieu a été occupé jusqu'à l'époque gallo-romaine avec la présence d'un petit temple.

 

D'autres preuves de l'occupation romaine subsistent: les restes d'une voie romaine importante au lieu-dit Pelle Buze sont encore visibles. Par ailleurs, on a retrouvé une dalle calcaire au lieu-dit La Garenne, cette dalle imposante a été érigée en l'honneur de la déesse Damona qui est la déesse des sources et des rivières, elle daterait des premiers siècles de notre ère. Enfin dans la forêt de la Braconne, sur le territoire de la commune de Rivières, à proximité du « roc grisou » subsistent les vestiges d'une villa gallo-romaine,  

L'église St Cybard et son vieux cimetière

L'église Saint Cybard de Rivières  daterait d'avant 1090, puisqu'elle a été  donnée en 1090 au prieuré Saint Florent de La Rochefoucauld. Sur ce monument roman, un portique et un nouvel édifice ont été construits au XVIème siècle,  L'ensemble constitué par l'église et son vieux cimetière attenant sont inscrits sur la liste des monuments historiques.

Depuis 1247, date à laquelle Aimeri de Rivières reçoit son  fief  des mains du comte d'Angoulême, jusqu’au XVème siècle il a appartenu à la maison de Crozant 

Depuis, les maisons Vigier, de Raymond  et enfin de Guytard  de Ribérolles se sont succédées à la tête du fief de  Ribérolles (Ruperiolis ).

De nombreux logis furent édifiés durant cette période :les logis de Caillère, de la Ménardière, de Monthézard, du Puy de Lavaud, de Péruzet. Plusieurs moulins à eaux fonctionnaient alors sur la rivière Tardoire.

Du château initial de Ribérolles détruit en 1786, il ne reste rien. La famille ayant construit un nouvel édifice « le logis de Ribérolles », de style néo-classique (fin du XVIIIeme siècle) lui aussi inscrit  depuis 2010 sur la liste des Monuments historiques.

La commune est créée en 1793. L'époque révolutionnaire est marquée par le passage d'un maire particulièrement « engagé » François Bourguet.

La commune a payé un lourd tribu lors de la grande guerre avec 44 morts (la commune comptait alors 850 habitants).

Pendant la seconde guerre mondiale, Rivières était coupée en deux par la ligne de démarcation. 

Commune à vocation principalement rurale, on y engraissait des bœufs de grande qualité et de grande renommée. On y cultivait également la vigne jusqu'au XXeme siècle, il ne subsiste à l'heure actuelle que quelques parcelles, malgré le classement de la commune en zone d'appellation d'origine pour le Cognac (Bons Bois). La polyculture à base principalement céréalière occupe maintenant l'espace rural, même si quelques importants élevages bovins ou porcins subsistent ; l'élevage ovin est très marginal.  

 

Du fait de sa proximité avec la cité chef-lieu de canton,  Rivières a évolué profondément au XXeme siècle avec le développement industriel de La Rochefoucauld.  Au début du XXeme siècle, l'industrie dans la commune était représentée par la tuilerie de Péruzet aujourd'hui fermée ou le moulin à blé de la Ramisse. Après la deuxième guerre mondiale, l'usine de chaussures Rondinaud (chaussures Jéva) s'est installée dans la plaine de la Tardoire, l'artisanat de la chaudronnerie (entreprise Soumagne) a  également connu un fort développement. Enfin durant les dernières décennies, l'activité commerciale s'est implantée en bordure de la 2x2 voies RN141 et représente le secteur d'activité le plus important de la commune (hypermarché, supermarchés, enseignes spécialisées), Mais la tradition agro-alimentaire demeure actuellement avec la fabrication du célèbre fromage « le manslois ».

La population de Rivières approche à l'heure actuelle les 2000 habitants, elle comptait déjà plus de 1000 âmes à la Révolution, et sa progression s'est confirmée jusqu'en 1831 (1325 h) , par contre, elle a connu les conséquences de l'exode rural jusqu'en 1946 ( 827 h), avant de progresser de manière significative avec 1916 habitants en 2014.

Coordonnées

MAIRIE RIVIERES
Place de la Mairie

16110 RIVIERES

 

Tél. :  05 45 62 05 01

Fax :  05 45 62 16 88

mairie.rivieres@wanadoo.fr

Horaires d'ouverture de la mairie

Du lundi au vendredi :

de 08h30 à 12h00

et de 13h30 à 18h00

Le samedi :

de 09h00 à 12h00

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© MAIRIE RIVIERES